FM 100,1 Radio LaSalle, c'est parti ! - LaSalle a maintenant sa radio communautaire

par Pierre Boulanger du Messager LaSalle
Article mis en ligne le 23 janvier 2008 à 15:48

 
C'est fait ! Après quatre ans de démarches, la station communautaire FM 100,1 Radio LaSalle est officiellement on ondes depuis le mardi 8 janvier à 15 h, et ce, 24 heures sur 24, sept jours par semaine. Son ouverture officielle est prévue pour le mois de mars prochain.

Il y aura des émissions régulières entre 6 h le matin et 18 h. La nouvelle station a pignon sur rue au deuxième étage (local 204) du Centre Henri-Lemieux, 7644, rue Édouard. Téléphone : 514 367-6338. Télécopieur : 514 367-4471. Courriel : info@100-1-fm.com.

Programmation pour tous les goûts

En poste depuis novembre 2007, le directeur général Patrick Coutu explique que le FM 100,1 aura une programmation diversifiée qui se mettra en branle graduellement, d'ici le mois de mars. «Nous aurons de la musique variée pendant la journée, des bulletins de nouvelles générales, sportives et de la météo. Nous mettrons l'emphase sur les nouvelles de LaSalle car notre radio s'adresse aux gens d'ici.»

Le contenu de la programmation sera à 80 % en français mais il y aura une tranche d'environ 20 % consacrée à du contenu anglophone parlé, surtout en soirée. «Nous aurons des entrevues avec les intervenants de la communauté comme les policiers, commissaires d'écoles, politiciens, artistes, sportifs, etc. Nous n'essayons pas de ressembler aux radios touchant le grand Montréal et on ne veut pas être une radio comme CIBL qui s'adresse à une clientèle particulière. Nous avons un bon fil conducteur avec de la bonne musique et de bons sujets d'animation. Il y aura des périodes consacrées à la musique country, instrumentale, musique du monde, jazz, blues, rock et autres. Il y aura des émissions touchant les écoles primaires et secondaires, sans oublier la politique à tous les niveaux», explique Patrick Coutu.

Sa mission

La mission de la radio communautaire? Offrir un médium majoritairement francophone qui favorise le développement du tissu social et l'implication de la population dans le développement local. Offrir aux individus de la communauté des espaces d'apprentissage et de développement de compétences par leur implication au fonctionnement de la station.

Patrick Coutu soutient que la radio permet d'atteindre la presque totalité de la population. «Les gens peuvent l'écouter dans leur voiture, à la maison ou au travail. Avec près de 73 983 habitants, ce qui en fait le dixième arrondissement de Montréal, LaSalle se distingue par son dynamisme socio-économique, culturel et touristique et notre radio veut être un dynamiseur et un rassembleur.»

Un long cheminement

Le projet d'implantation d'une radio communautaire a été mené par un conseil d'administration présidé par Philippe Tisseur. Après avoir obtenu une licence du Conseil de la radio et de la télévision du Canada (CRTC), il a fallu quatre ans pour structurer le projet, obtenir des subventions de Québec et d'Ottawa, etc. Le petit studio est mis à la disposition de la station par l'Arrondissement de LaSalle et les dirigeants du Centre Henri-Lemieux de la rue Édouard.

«Nous sommes à bâtir la station. On a passé une première étape de l'installation de l'équipement et la mise en ondes. Bientôt, on aura de l'animation par des bénévoles de LaSalle. Nous serons trois employés réguliers lors de l'ouverture officielle en mars,» explique le directeur Patrick Coutu.

Qui est Patrick Coutu?

Natif de Rouyn-Noranda et résidant de Montréal, Patrick Coutu profite d'une solide expérience dans le monde de la radio et comme agent de promotion d'artistes.

«J'ai fait de la radio à Kapuskasing, dans le nord de l'Ontario, pendant six ans, comme animateur et directeur musical. Ensuite, je suis arrivé à Montréal et j'ai été agent de promotion pour des artistes pendant six ans. Par exemple, j'ai fait la promotion de la chanson Calvaire du groupe La Chicane. C'est ce qui m'a fait connaître. J'ai travaillé pour des compagnies faisant la promotion d'artistes tels que Robert Charlebois, Éric et Hugo Lapointe, Gilles Vigneault, Caroline Néron et autres. À ce titre, j'ai visité la province une quarantaine de fois et fait le tour des stations de radio du Québec, les grosses comme les petites.»

Comment perçoit-il l'avenir de la nouvelle station de LaSalle? «Je crois que les stations locales vont se porter de mieux en mieux. Avec le bassin de population et l'engouement qu'ont les gens pour LaSalle, j'y crois beaucoup. Il y un sentiment d'appartenance beaucoup plus fort qu'ailleurs.»